R’viens back à la vie! R’viens back à la Nuit!

Quand on voit naître une grande tradition ou une importante institution, on ne s’en rend pas toujours compte. Il faut avoir du flair, comprendre ce qui se passe. Les gens qui ont assisté aux premières Nuit sur l’étang des années 70 en sont fiers aujourd’hui. Or, les gens qui ont assisté à la toute première Nuit émergente l’an passé vous diront ceci : ne manquez pas celle de 2014! Qui sait, un jour, devant les générations futures, vous vous vanterez d’y avoir été.

10 artistes, 5 salles, une Nuit émergente…

Une soirée mystérieuse de talent émergent qui explose dans plusieurs salles du Collège Boréal. Choisis ta propre aventure et circule librement d’un show à l’autre!

One strange night…

A one-night only choose your own adventure festival. 10 bands, 5 venues, one strange night. Come get lost with us at Collège Boréal and discover some of Canada’s best emerging francophone music.

Le service d’animation de la Nuit émergente

Pour assister à la Nuit émergente en toute tranquilité d’esprit, il y a toujours le service d’animation offert par La Slague jeunesse du Carrefour francophone! L’équipe du service de garde sera sur place au Collège Boréal de 18 h à minuit. C’est gratuit! Pour réserver les places de vos enfants, contactez Antoine au [email protected]

Voici la programmation!

Le Paysagiste est Dayv Poulin, natif de Sudbury. Au carrefour de ses influences musicales et de sa propre sensibilité, ses compositions sont riches en mélodies accrocheuses et en sonorités séduisantes. Le Paysagiste lancera son deuxième album à la Nuit émergente. Il ne demande pas mieux que de faire fleurir les émotions au creux de l’oreille.

ILAM est originaire de Dakar, la capitale du Sénégal. En puisant dans ses racines peuhles, il livre une musique du monde inspirée du blues du Sahel et de l’afro-pop/rock avec des accents de reggae et de soul. ILAM est en forte ascension sur la scène musicale canadienne depuis qu’il a remporté le prix Révélation Radio-Canada en mai 2016.

Caroline Savoie séduit par sa voix chaude et puissante, son timbre distinctif, sa grande maîtrise vocale et son naturel désarmant. En 2016, cette jeune Acadienne a lancé son premier album qui lui a valu de nombreux prix et éloges.

Les Vulvets est un groupe montréalais qui incarne la désinvolture juvénile des psycho beach partys des sixties dont on paie le prix à l’aube. C’est le son sale du garage sans polissage généré par quatre filles, dont Marie-Claire Cronier, originaire de Sudbury.

Gab Paquet ​concocte un amalgame kitsch qui transcende à sa façon les chanteurs de charme, les tissus lamés et la coupe Longueuil des années 80. Issu de la ville de Québec, il chante l’amour sous toutes ses formes et sa pop/rock d’un autre âge séduit sans peine.

Monsieur Raph a révélé son univers atypique dans son premier EP intitulé NU. Vagabondant entre la chanson française, le blues et le soul, ce multi-instrumentiste franco-québécois installé à Montréal fait de la scène un lieu d’expression pure, par amour de l’humain.

Lou-Adriane Cassidy, de Québec, a remporté le prix de la Nuit émergente décerné dans le cadre du Festival international de la chanson de Granby. Après ses expériences d’interprète, dont son passage à l’émission La Voix IV, elle défend maintenant ses propres compositions.

Mauves est un groupe originaire de Québec également. Avec son album « Coco », il revient à la proverbiale base, élague ses arrangements et rétrécit l’écart entre son insolente énergie en scène et la relative modération de ses enregistrements.

Lana Morton du Centre de danse contemporaine d’Ottawa présentera « Georgie », une chorégraphie de Harold Rhéaume qui positionne le corps des danseurs comme lieu de nos contradictions intérieures qui s’affrontent et s’attirent.