Laurence Nerbonne à la Nuit émergente

Du talent comme Laurence Nerbonne, ça ne peut que briller. Elle s’attire les éloges en déplaçant de l’air sur la scène musicale et en faisant groover tout sur son passage.

Celle qui réussit avec brio à créer une pop intelligente et décomplexée est la tête d’affiche de la Nuit émergente, le 27 mars 2020 au Collège Boréal.

Si tu sais, tu sais. Si tu ne sais pas, continue à lire pour savoir, toi aussi. Voici cinq choses à savoir de cette artiste badass.

1. Laurence Nerbonne possède de nombreux talents

Elle est une artiste au sens large du terme. Également artiste peintre, elle a pu vivre de ses toiles magnifiques pendant plusieurs années, juste avant de consacrer la majeure partie de son temps à la musique.

2. Elle a commencé dans le groupe Hôtel Morphée

Bien que le son était plus rock, on sentait déjà le sens de la mélodie et la présence scénique de Laurence Nerbonne.

En quête de nouveau, elle laisse derrière elle le groupe et son Outaouais natal pour embrasser Montréal et des sonorités plus électroniques et actuelles.

3. Son premier album solo fait exploser sa carrière

Son premier album, XO, propose des tonalités inspirées de la pop suédoise et américaine et des rythmes du hip-hop contemporain. Sa musique se révèle comme un joyau électro-pop bien ficelé, accessible et joyeux.

Maniant les mots avec justesse, Laurence aborde des thèmes comme l’amour à l’ère Tinder, le désir de réussite et la liberté, dans une poésie contemporaine bien à elle.

Vous l’avez peut-être vu présenter son album en prestation surprise au festival Up Here, en 2018, où elle a joué sur le toit de l’École d’architecture McEwen.

4. Feu, un nouvel album percutant

Elle revient à Sudbury le 27 mars pour nous présenter son nouvel album, Feu. Le nom le dit bien : c’est du feu, mais du feu rafraichissant. Laurence Nerbonne aborde en pleine face des thèmes percutants : écoutez #MeToo et Fausses idoles.

Cet album crie haut et fort : « Là, c’est le temps de laisser la parole aux femmes et de les respecter. »

Selon elle, dans la musique francophone en général, on ne fait pas assez de place aux filles irrévérencieuses. Elle voulait arriver avec une énergie plus badass, plus frontale. Et c’est réussi!

5. Elle va mettre le feu au Collège Boréal

Les pompiers sont en stand-by. Prépare-toi à danser. Manque pas le party à la Nuit émergente le 27 mars au Collège Boréal.

La Nuit émergente!